Yoga

Photo: Jehanne Moll

Photo: Jehanne Moll

Définition

Le yoga est né en Inde et s’ancre dans la nuit des temps. Le mot « yoga » vient du mot sanskrit (qui est la langue ancienne et sacrée de l’Inde) et signifie « union, jonction ».

Le yoga est souvent considéré à tort comme une religion ou une gymnastique, mais c’est en réalité une discipline qui agit à la fois sur le corps et le mental en les unifiant et en les apaisant. Sa pratique s’adresse à chacun en lui donnant l’occasion de développer une attention à soi qui permet notamment de se détendre, de choisir ce qui est juste pour soi, de se sentir mieux dans son corps et d’approcher une certaine forme de sérénité.

Pas mal de clichés ont circulé et circulent toujours sur le yoga. Certains pensent que faire du yoga, c’est rester assis durant des heures, les doigts rassemblés, à chanter le « ôm ». Le yoga est loin de se réduire à cela ! D’autres croient qu’il faut être souple pour le pratiquer. C’est tout à fait faux, le yoga permet justement d’améliorer la souplesse.

Formée par Frans Moors de 2008 à 2014, je transmets un enseignement basé sur un des textes fondateurs du yoga intitulé les Yoga-Sûtra de Patañjali. C’est un recueil de 195 aphorismes (sûtra), phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées et appartenant à la philosophie indienne âstika. Cette œuvre, probablement rédigée ou compilée entre 200 ACN et 500 PCN, est le texte qui a codifié ou systématisé le yoga et sur lequel s'appuie le râja yoga (yoga royal). Son influence sur la philosophie et sur la pratique du yoga est aussi forte aujourd'hui que lorsqu'elle a été écrite.

Bienfaits

Photo: Jehanne Moll

Photo: Jehanne Moll

Le yoga est un système essentiellement pratique qui peut aider les personnes dans la vie quotidienne et dans les aspects les plus profonds de la vie. Il aide à prendre du recul par rapport aux événements en calmant le mental par le biais de la concentration nécessitée par la réalisation d’exercices et la maîtrise de la respiration.

Dans la vie moderne, on est plus souvent dans la tête que dans le corps. Accorder une attention au mouvement, à la respiration, aux sensations permet d’habiter à nouveau le corps. Les pensées involontaires, obsessionnelles si souvent présentes en nous sont ainsi nettement atténuées et une plus grande place est donc laissée au silence intérieur et à la paix de l’esprit.

Cependant, le yoga reste une démarche personnelle, expérimentale dont certains apports et bienfaits sont propres à chaque pratiquant. En dire davantage serait inutile : « il est difficile d’expliquer le parfum d’une rose »... Afin d’en ressentir pleinement les effets, il est souhaitable d’observer une certaine discipline dans la pratique et les principes. À ce titre, la non-violence faisant partie de l’éthique du yoga, celui-ci n’intègre à aucun niveau les notions de performance et de compétition. En lieu et place, il entretient et développe le respect de soi-même et d’autrui.

Plus concrètement, les bienfaits…

  • Au niveau corporel
    • Prendre conscience de son corps ;
    • Renforcer, assouplir, étirer et équilibrer toutes les parties du corps, surtout les articulations et les grands groupes musculaires ;
    • Acquérir petit à petit une meilleure santé physique ;
    • Assurer une meilleure élimination des impuretés ;

  • Au niveau respiratoire
    • Prendre conscience de sa respiration et allonger celle-ci ;
    • Apprendre la synchronisation respiratoire (inspiration sur un mouvement d’ouverture, expiration sur un mouvement de fermeture) ;
    • Rééduquer la respiration, l’amplifier, la rythmer ;
    • (Re)découvrir et maîtriser progressivement les différentes zones respiratoires (thorax, ventre, flancs avec la musculature impliquée) ;
    • Apprendre quelques techniques fondamentales (ujjâyî, les contrôles de narines, shîtalî,…) ;

  • Au niveau mental
    • Apaiser (l’agitation intérieure, la dispersion, l’inquiétude/ l’angoisse,…) ;
    • Observer les sensations, avoir une meilleure conscience corporelle ;
    • Intérioriser ;
    • Stimuler (la concentration, l’observation, la vigilance,…).

  • En termes généraux
    • Rendre possible ce qui ne l’était pas (sans compétition ni avec soi ni avec les autres) ;
    • Acquérir la notion d’effort juste (« ce qui est bon pour moi n’est pas nécessairement ce que j’aime et ne convient pas forcément aux autres») ;
    • Améliorer la coordination ;
    • Améliorer la qualité du sommeil ;
    • Favoriser l’autonomie, donner envie de pratiquer chez soi.

  • En termes plus subtils
    S’il est pratiqué régulièrement, avec enthousiasme et respect, le yoga peut avoir les effets suivants :

    • Une meilleure régulation de l’énergie vitale appelée prâna en yoga ;
    • Une vision plus claire de la réalité ;
    • Un détachement par rapport à ses désirs matériels ;
    • Une amélioration du bien-être physique (diminution des douleurs, augmentation de la souplesse du corps) ;
    • Une meilleures gestion des émotions.

Composantes d’une séance

Les cours que je propose sont destinés aux adultes débutants et initiés et sont parfaitement adaptés à la vie occidentale. Ils sont la plupart du temps composés de postures par lesquelles le souffle, le corps, le mental et les sens pourront se mettre à l’unisson. Cette méthode qui me semble pertinente pour l’exploration intérieure et l’évolution personnelle favorisera également la gestion de la respiration et la capacité de concentration. L’attitude dans laquelle se pratique systématiquement le yoga se dénomme en sanskrit « sthira-sukha » et signifie succinctement « ferme et confortable à la fois ». Il ne faut jamais se faire souffrir en yoga, toujours respecter ses limites. Il existe différents types de yoga. Celui que je propose s’appelle le Vini yoga : il part du principe que c’est le yoga qui s’adapte aux pratiquants, pas l’inverse.

Les cours collectifs durent environ une heure et une dizaine de postures (debout, assises, couchées et parfois inversées) sont exécutées en mouvement un certain nombre de fois et en statique. Les pratiques se terminent régulièrement par un exercice respiratoire d’allongement du souffle (prânâyâma) et/ou une séance de relaxation guidée.

Les pratiques du matin seront plutôt brimhana, c’est-à-dire destinées à stimuler et éveiller le corps et le mental. Le plus souvent, ce type de pratique est constitué de postures dynamiques faites les yeux ouverts et de grandes ouvertures thoraciques. Les mouvements y sont souvent rapides (par exemple, le héros, la demi-sauterelle, la table à deux pieds, la salutation au soleil).

Les pratiques du soir, quant à elles, seront davantage langhana. Ces séances ont pour but d’éliminer, d’apaiser, d’aller vers l’intériorisation. Les mouvements sont effectués lentement avec les yeux fermés (par exemple, les flexions vers l’avant, les rotations). Les mouvements y sont plus lents.

Détails pratiques

Quelques conseils pour une pratique confortable :

  • Porter des vêtements amples et souples ;
  • Prendre votre tapis et éventuellement un coussin, un petit banc de méditation et/ ou une couverture si c’est nécessaire pour votre confort ;
  • Ne pas manger avant une séance ;
  • Garder toujours en tête la notion de respect de soi, de la non concurrence.

À la fin des pratiques, je me tiens quelques minutes à la disposition des pratiquants qui souhaitent me poser des questions.

La respiration

Il n’y a pas de vraie posture de yoga sans respiration. La posture n’est pas qu’une position physique : on ne doit pas être figé, on doit y respirer. La première phase d’une séance doit favoriser l’amplification de la respiration pour pouvoir la diriger et la concentrer dans certains endroits.

En yoga, chaque mouvement est associé à une phase respiratoire (IN pour inspiration ou EX pour expiration). C’est essentiellement le mouvement de la colonne vertébrale qui détermine la phase respiratoire, mais il faut toujours envisager la relation entre deux positions et non la position de départ pour déterminer la phase respiratoire. Ce n’est toutefois jamais une erreur de remplacer une inspiration par une expiration (car elle n’impose pas de pression).

Il est important de synchroniser le mouvement et la respiration. Cette dernière améliore la qualité et la fluidité des mouvements et permet de bien évaluer les effets de la pratique (par exemple, voir si on est essoufflé ou pas). L’attention à la respiration permet de programmer une évolution dans la respiration.

La relaxation

Photo: Jehanne Moll

Photo: Jehanne Moll

La relaxation est un état conscient, entre sommeil et éveil, pendant lequel les muscles sont relâchés et le mental est concentré dans une direction. Se relaxer, c’est d’abord prendre conscience des tensions, des blocages d’énergie. C’est ensuite mettre en œuvre des moyens pour les défaire. Le but est l’éclosion d’un sentiment de paix, d’harmonie.

On peut considérer que la relaxation est une absence de frustration et de crispation. Ce n’est donc ni de la passivité, ni de la torpeur. Quand on est relâché, on est disponible à ce qu’il y a à faire et on peut également apprécier cet état de suspension sans jugement. Cela procure maîtrise et détente, aisance, vigilance, ce qui permet à la créativité de se développer.

La relaxation est une dimension importante du yoga. En début de séance, elle sert de moment privilégié d’entrée dans la pratique. En fin de séance, c’est un moyen de ramener tous les bienfaits dus à la pratique vers soi-même. Ce n’est pas une fin en soi, mais un moyen. Elle est un outil nécessaire pour arriver à la réalisation du yoga, c’est-à-dire diminuer les fluctuations du mental (yoga citta vritti nirodha), clarifier le mental et préparer à la méditation. Le cours de groupe est particulièrement indiqué pour la relaxation car c’est un lieu idéal pour la création d’une énergie, d’une conscience collective.

La relaxation commence par la prise de conscience du corps, de ses tensions, de sa respiration, de ses sensations : c’est une attitude d’écoute de soi sans jugement. Son originalité dans le yoga tient au fait que l’élément central reste la respiration et le souffle. Dans le yoga, la relaxation peut passer par des postures associées à une respiration appropriée ou bien par des positions immobiles comme celle de shâvâsana (posture immobile allongée sur le dos).

La relaxation dans le yoga est donc basée sur le rythme lent et profond du souffle, surtout via des postures d’expiration. Elle peut également être accompagnée de visualisations ou de sons très doux. En se concentrant sur les mouvements de l’inspiration et de l’expiration, on diminue les tensions pour atteindre un état de calme, de paix, en contrôlant mieux ses émotions.

La relaxation dans le yoga n’est pas un processus passif. Que ce soit en restant immobile ou en privilégiant le mouvement, à travers des âsana simples et répétitifs, le processus est toujours précis et il induit une détente active.

Lieu des cours et tarifs

Je propose 2 cours de yoga à l'Espace Belvaux (rue Belvaux, 189 à Liège) et un cours au Collège Saint-Servais (rue Trappé, 14 à Liège). Venez découvrir ou redécouvrir le yoga. Ambiance conviviale et décontractée au rendez-vous.

Tarifs: 9 euros la séance, mais elle revient à 8 euros si vous prenez l'abonnement. Pour les étudiants, le cours revient à 8 euros (et à 7 euros s'ils prennent l'abonnement).

Deux cours hebdomadaires sont proposés à l'Espace Belvaux:

  • le lundi soir de 18h15 à 19h15,
  • le lundi soir de 19h30 à 20h30.

Il n'y aura pas cours les lundis 3/9, 26/11, 24/12 et 31/12.

Un cours hebdomadaire est proposé au Collège Saint-Servais le samedi matin de 10h30 à 11h30. Il n’y aura pas cours les samedis 1/9, 29/9, 10/11 et 29/12.

Ces dates sont valables pour l'abonnement qui commencera le 1er septembre et se terminera le 31 décembre. Il comptera 14 cours et coûtera donc 112 euros.

Il est possible de payer l'abonnement par virement bancaire sur le numéro de compte suivant: BE55 0018 0352 5444.

Pour s'inscrire ou me demander toute information, me téléphoner au 0497/39-69-95.

Je propose également à la demande quelques exercices de yoga, voire des séances personnalisées à réaliser à domicile afin de soulager les personnes des maux du quotidien, dans une optique de prise en charge de soi et d’autonomisation. Les tarifs dépendant de ce qui m’est demandé.

 Pour en savoir plus...

Voici le lien vers mon blog: http://www.massagesyogaliege.be/blog/