Les mantras

Dans un numéro précédent de la revue, je vous avais proposé un article sur la méditation, sur les différentes formes qu’elle peut prendre et les manières de l’aborder. Aujourd’hui, je vous propose de nous pencher sur un outil qui permet d’entrer dans la méditation, mais qui peut aussi faire varier vos méditations quotidiennes. Zoom sur les mantras…

Si vous pratiquez déjà de la méditation, vous le savez sûrement, elle peut prendre différentes formes: la marche, le jogging, le jardinage, la prière et bien d’autres activités peuvent devenir des formes de méditation. En fait, toute activité qui implique la répétition d’un son, d’une phrase ou d’un mouvement peut devenir méditation si elle est accompagnée d’un détachement passif des pensées envahissantes.

L’origine des mantras remonte aux textes sacrés appelés «Vedas». Ces textes sont tellement anciens qu’ils sont considérés comme étant le recueil littéraire le plus ancien connu à ce jour, ces écrits ont été rédigés avant même l’existence de l’Empire grec.

Définition et contexte

Mantra est un terme sanskrit qui signifie «instrument de pensée», il s’agit d’une courte formule récitée comme support de méditation. Il consiste à répéter silencieusement un son ou une phrase et à y revenir systématiquement et sans jugement à chaque fois que l’on s’aperçoit que le mental a été distrait. Ce genre de récitation est une ancienne pratique utilisée dans les traditions de l’Inde, tout comme dans le christianisme et l’islam. Dans les traditions orientales, les mantras sont des hymnes sacrés qui appellent l’énergie à se manifester par le son et la vibration. Ainsi on appelle à soi la compassion, la sagesse, la guérison, etc. en récitant le mantra.

Dans les traditions orientales, la formule du mantra reste secrète car elle possède une signification spirituelle. Un mantra ne peut donc être donné que par un maître expérimenté. Il est lié à un enseignement et est adapté à l’étudiant.

La méditation par mantra a connu une popularité croissante ces dernières années. Sa pratique a une finalité spécifique à chaque personne et est constituée de deux composants individuels: la méditation et le chant de mantras. La méditation par mantra demande une pratique régulière, mais qui reste simple et qui peut provoquer de nombreux changements positifs dans la vie.

Les effets d’un mantra

Pythagore, qui est l’inventeur des mathématiques et de l’astronomie moderne, a été l’un des premiers érudits à faire des recherches sur les effets des sons sur la psyché ainsi que sur les états émotionnels et spirituels. La pierre angulaire du discours de Pythagore sur l’influence des sons est basée sur le concept que les qualités d’un objet sonore peuvent être transmises à celui qui écoute et entend le son.

La puissance des mantras ne vient pas de leur signification mais plutôt des effets vibratoires créés par chaque syllabe quand elles sont prononcées de façon répétée. Comme tout dans l’univers vibre à une certaine fréquence, le fait de réciter un mantra permet d’induire la résonance de ce mantra dans son corps et son esprit. Après avoir atteint un certain niveau de résonance, on n’a plus besoin de réciter le mantra car c’est lui qui se récite en nous. Ce phénomène est très simple à percevoir: après avoir commencé vos récitations régulières d’un mantra, vous pourrez constater que même si vous ne pensiez plus à ce mantra, le mantra revient dans votre tête et vous recommencez la répétition, un peu comme ces chansons entêtantes qui vous trottent dans la tête encore et encore.

La récitation de mantras occupe l’esprit tout en permettant d’élever son énergie, de calmer son mental et d’accroître sa concentration. Souvent lors d’une récitation soutenue, on commence à se sentir comme hypnotisé par le son. Le mental ralentit et laisse place à des états de conscience pure. La récitation intérieure du mantra nous imprègne de sa signification. Par exemple, la répétition de mots comme Amour, Paix ou Joie aura un effet beaucoup plus bénéfique que la répétition des mots Guerre, Haine ou Tristesse. L’usage du mantra est intéressant car il conduit à la conscience de soi, il permet de se reconnecter à l’absolu qui est en nous.

Les mantras sont donc très utiles en tant que support de méditation car ils permettent de faire beaucoup plus facilement le vide et d’éviter d’être assailli par un flot de pensées continues.

Le mantra AUM (OM): décryptage

Un des mantras les plus connus et les plus utilisés est AUM (souvent écrit OM). Pour les hindous, c’est le son universel qui contient en lui la vibration de l’Univers et dont la répétition nous met en harmonie avec la conscience universelle. Les quatre éléments du symbole sanskrit de AUM (ci-dessous) nous donnent beaucoup d’informations sur sa signification et son importance:

Source: Diva-yoga.com

1.L’union de plusieurs types de trinité (cf. le mot yoga signifie «union»):

- corps, esprit et âme;

- être, faire et avoir;

- passé, présent et futur;

- ce que l’on veut, ce qui est et ce qui n’est pas;

- etc.

2.Le point de concentration unique sur la conscience universelle (Bindhu);

3.Le voile de l’ignorance (Maya);

4.La vibration du son qui fera dissoudre ce voile pour permettre d’accéder à la conscience universelle.

Lorsqu’on chante le son AUM, il importe de se concentrer sur la vibration de ses trois composantes à l’intérieur de soi, plutôt que sur le volume ou la tonalité du son produit à l’extérieur. Le A résonnera habituellement dans le ventre, le U dans la poitrine et le M dans le crâne. Ce mantra est souvent désigné comme le mantra de la manifestation pure de tout ce qui existe dans la création.

Selon André Van Lysebeth, dans son ouvrage J'apprends le Yoga, le mantra AUM fait vibrer toute l'ossature de la cage thoracique, ce qui stimule les cellules pulmonaires et permet un meilleur échange gazeux. Les récents travaux de nos physiologistes occidentaux nous apprennent aussi que cette vibration produit des effets très marqués sur les glandes endocrines, auxquelles la science accorde une importance croissante. Le docteur Leser-Lasario, notamment, a consacré 25 ans de sa vie de savant à l'étude des effets produits par les vibrations vocales sur l'organisme humain. Ses travaux ont établi que l'émission de voyelles durant l'expiration provoquait un automassage vibratoire des organes.

Ces vibrations atteignent les tissus les plus profonds et les cellules nerveuses; la circulation sanguine s'intensifie dans les tissus et organes intéressés. Les glandes endocrines, qui déversent leurs hormones directement dans le sang et la lymphe, sont stimulées (hypophyse, pinéale, thyroïde, thymus, surrénales, gonades). Le sympathique et le nerf vague n'échappent pas à l'influence bénéfique des vibrations vocales. La musculature de l'appareil respiratoire se trouve à la fois relaxée et fortifiée. La respiration s'amplifie et, avec elle, l'apport d'oxygène dans tout le corps. Le vibromassage provoqué par l'émission des vocales «Au...» intéresse particulièrement les viscères de la cage thoracique et de l'abdomen. Des ondes électromagnétiques produites par cette vibration se propagent dans tout le corps et accroissent le dynamisme et la joie de vivre, la concentration s'améliore.

Les expériences de Leser-Lasario ont prouvé que le corps tout entier se relaxe sous l'effet de ce vibromassage interne, qui, psychiquement, libère les inhibitions, dépressions et complexes d'infériorité en harmonisant tout le psychisme. D'ailleurs, n'est-ce pas par vibration que la musique produit en nous les émotions les plus diverses? Quant à lui, le son «m» fait vibrer le cerveau et les nerfs crâniens.

À travers cet exemple, on peut donc voir qu’on mantra d’apparence simple revêt une signification profonde, spirituelle et loin d’être anodine.

Source : Yoga Journal France

Où trouver son mantra?

Le mantra doit être transmis par un enseignant expérimenté. Autrement, il n’a aucun intérêt ou très peu. Selon le lama Arnaud Guétcheu, un mantra est une petite partie d’un tout infiniment plus vaste. Pour lui, réciter un mantra sans être initié à tout le corpus des enseignements et pratiques qui l’accompagnent n’a pas beaucoup d’intérêt.

Si vous ressentez l’envie d’explorer l’enseignement des mantras, il existe en Occident de nombreux lieux où vous pouvez suivre un enseignement traditionnel issu du bouddhisme ou de l’hindouisme. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de l’expérience de personnes ayant déjà fait le chemin et découvrir des mantras adaptés à votre cheminement.

Si vous n’êtes pas prêt à suivre une voie traditionnelle, vous pouvez toujours choisir une formule à réciter intérieurement : un mot de votre choix, une prière, une récitation,… Cela vous aidera à canaliser votre attention et vous permettra de progresser dans votre méditation. Enfin, pour certains, écouter la récitation de certains mantras fait beaucoup de bien.

Si vous souhaitez trouver votre mantra par vous-même pour sentir si l’outil vous convient, déterminez d’abord les raisons pour lesquelles vous voulez pratiquer la méditation par mantra. Chacun a différentes raisons de méditer, que ce soit pour atteindre une connexion spirituelle ou pour les bienfaits pour la santé. Savoir pourquoi vous voulez faire de la méditation par mantra vous permettra de trouver plus facilement les mantras à chanter qui vous correspondent le mieux ainsi que de savoir combien de temps vous devez consacrer à la pratique de la méditation.

Ensuite, effectuez des recherches pour trouver le ou les mantras qui correspondent à vos intentions. Un des objectifs du chant de mantras est de sentir leurs vibrations subtiles. Cette sensation peut vous aider à effectuer des changements positifs dans votre vie et à entrer dans un état de méditation profonde. Chaque mantra a différentes vibrations, il vous faudra trouver celui qui correspond à vos intentions.

Il existe de nombreux mantras parmi lesquels vous pouvez choisir. Ceux qui suivent sont des exemples de mantras puissants que vous pouvez scander:

    • «Om» ou «aum», que nous avons vu quelques lignes plus haut, est le mantra le plus simple et le plus puissant que vous pouvez entonner. Ce mantra universel vous prodiguera de puissantes vibrations positives dans la partie inférieure de votre abdomen. Il est souvent combiné au mantra «Shanti» qui signifie «paix» en sanskrit. Vous pouvez répéter la syllabe «aum» autant de fois que vous le voulez quand vous chantez.
    • Le «Maha mantra», aussi appelé le mantra «Hare Krishna» ou le grand mantra, peut vous aider à atteindre la sérénité et la paix dans votre esprit. Répétez le mantra en entier autant de fois que vous le voulez. Il est composé des mots: Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare, Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare.
    • «Lokah samastah sukhino bhavantu» est un mantra de compassion et de coopération qui signifie «Que tous les êtres partout soient heureux et libres et que toutes les pensées, mots et actions de ma vie contribuent d'une manière ou d'une autre à ce bonheur et à cette liberté pour tous».
    • «Om namah shivaya» est un mantra qui rappelle à chacun sa propre divinité et l'encourage à avoir confiance en soi et à faire preuve d'empathie. Il signifie «Je salue Shiva, la divinité suprême de la transformation qui représente le soi le plus haut et le plus vrai».
    • «Om mani padme hum» est un mantra qui signifie qu’avec méthode et sagesse, on peut transformer l’impureté de son corps, de son discours et de son esprit en un corps, un discours et un esprit exalté et pur d’un Bouddha. Selon le Dalaï Lama, ce mantra est reconnu comme une récitation très bénéfique. Il est souvent appelé le mantra de la grande compassion. Chacune des syllabes de ce mantra représente l’une des six vertus transcendantes à savoir la générosité, l’éthique, la tolérance, la persévérance, la concentration et le discernement. Ce mantra reste complexe à traduire néanmoins l’adaptation du sanskrit correspond à «hommage au joyau dans le lotus».
    • Si vous le préférez, vous pouvez aussi formuler votre mantra en français pour débuter. Par exemple, vous pouvez commencer avec les phrases «Je suis PAIX» ou «Je suis AMOUR».

Lorsque vous aurez choisi votre mantra définissez une intention. La méditation par mantra est incomplète si une intention n'est pas définie au préalable. En prenant quelques secondes pour dédier votre pratique à quelque chose, vous pourrez sûrement vous concentrer de façon plus intense et atteindre un état de méditation plus profond. Si vous ne savez pas quelle est votre intention, pensez à une idée simple comme «j'accepte les choses comme elles sont».

Comment méditer sur un mantra

Lorsque vous avez choisi votre mantra et défini votre intention, voici les étapes suggérées pour commencer à méditer:

  • Trouvez un endroit confortable pour vous asseoir

Il est préférable de trouver un endroit calme où vous ne serez pas dérangé. Il n’y a pas besoin de s’asseoir les jambes croisées en lotus pour méditer. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise, un canapé ou sur le sol avec votre dos contre un mur. Vous pouvez même faire une méditation en marchant. L’objectif est d’être droit tout en restant confortable. Ne créez pas de tension inutile dans votre corps. Vous voulez que votre expérience de la méditation soit agréable, alors faites de votre confort une priorité. Couché sur le dos n’est généralement pas recommandé pour la simple et bonne raison que la plupart des gens s’endorment dans cette position. Il est possible de pratiquer la méditation partout, mais on privilégie un endroit calme au début pour maximiser ses chances de rester concentré et calme.

Si vous vous asseyez sur un coussin ou sur une chaise, veillez à ce que vos hanches soient plus hautes que vos genoux, le dos droit et le torse ouvert. Si vous n'arrivez pas à soulever vos hanches au-dessus de vos genoux, asseyez-vous sur autant de coussins que nécessaire pour réussir à vous mettre dans cette position.

Rapprochez doucement les bases de vos paumes, puis vos paumes et enfin vos doigts pour faire un signe de prière. Vous pouvez laisser un petit espace entre vos paumes si vous aimez laisser l'énergie circuler. Abaissez légèrement votre menton vers votre torse.

  • Respirez

Fermez doucement les yeux et commencez par prendre quelques respirations conscientes et profondes, tout en évitant d’essayer de contrôler le rythme de votre respiration. Cela peut paraître difficile, mais apprendre à lâcher prise vous aidera à mieux méditer en général. Plus vous pratiquerez, plus ce sera facile.

Vos respirations seront purificatrices si vous inhalez lentement l’air par le nez puis expirez par votre bouche. Vous pouvez imaginer que vous inspirez de la lumière blanche et que vous expirez vos pensées, stress ou tensions sous forme de fumée noire. Après ces quelques respirations, continuez à respirer à un rythme détendu par le nez avec vos lèvres fermées, en douceur. Cela vous aidera à vous concentrer sur votre pratique de la méditation et à atteindre un plus grand relâchement.

  • Commencez à répéter votre mantra silencieusement

Répétez-le à vous-même sans bouger la langue ou les lèvres. Cette répétition de votre mantra doit se faire dans la douceur et la détente, il n’est pas nécessaire de faire un effort, votre concentration est dirigée vers les sons et la symbolique du mantra choisi.

Essayez de ne pas réciter un mantra si rapidement que les syllabes ne s’enchainent plus et qu’elles perdent leur valeur individuelle. Ne le récitez pas trop doucement non plus. Récitez-le à une vitesse modérée, très distinctement et purement, de façon à ce que vous vous entendiez réciter les syllabes une à une. Ne rajoutez pas de syllabe ou de sons et n’en oubliez aucun. Ne parlez pas aux autres quand vous récitez un mantra. Ne le mélangez pas à d’autres mantras et ne passez pas de l’un à l’autre. Ne récitez pas les mantras avec un esprit distrait.

Le mantra n’a pas besoin de suivre le souffle, même si certaines personnes préfèrent le faire. Par exemple, si vous utilisez le «OM», vous pouvez le répéter silencieusement sur votre inspiration et votre expiration. Si vous choisissez de suivre votre souffle pour la récitation de votre mantra, permettez à votre respiration de trouver son propre rythme.

Ensuite, si vous le pouvez, commencez à réciter le mantra graduellement à haute voix pour le faire vibrer encore plus fort en vous. Il importe de laisser le mantra évoluer comme il le veut, donc ne forcez rien. Tandis que vous chantez, vous devriez sentir les vibrations du mantra dans votre bas-ventre. Si vous n'arrivez pas à détecter cette sensation, essayez de vous asseoir avec le dos plus droit.

Il y a plusieurs interprétations quant à la bonne prononciation du sanskrit, mais faites ce qui vous semble le mieux. Vous chantez et vous méditez pour votre bien-être et non pour la perfection de la prononciation ou de l’accent, qui pourrait biaiser les raisons pour lesquelles vous faites de la méditation par mantra.

  • N’essayez pas d’arrêter vos pensées ou de vider votre esprit

Tout en continuant à répéter votre mantra, il vous arrivera certainement d’être distrait. C’est tout à fait normal et naturel pour l’esprit de vagabonder. Ne vous jugez pas et n’essayez pas d’arrêter vos pensées ou de vous forcer à penser au mantra. Chaque fois que vous devenez conscient que votre attention s’est éloignée de votre mantra, il suffit de la rediriger en douceur vers celui-ci et de continuer à vous concentrer sur lui.

Après au moins 10 minutes, vous pouvez cesser de répéter votre mantra pour continuer la méditation en gardant les yeux fermés, revenez à votre corps avec quelques longues respirations et prenez quelques instants pour savourer les fruits de votre pratique avant de retourner à vos activités. Laissez votre corps être transporté par ce qu'il veut et ce qui semble fonctionner pour vous sur le moment. Soyez en présence avec l’état d’esprit positif (joie, paix, etc.) dans lequel vous êtes. Il y aura peut-être des moments où vous voudrez continuer à chanter et d'autres où vous voudrez méditer en silence. Le but est de ne forcer ni votre corps ni votre esprit. Restez dans une position de témoin intérieur qui observe avec bienveillance l’énergie naturelle qui est libérée par le mantra.

La technique de récitation des mantras peut aussi être utile de façon instantanée lorsqu’une situation de notre vie déclenche des pensées dévalorisantes qui occupent tout l’espace intérieur et menacent de nous faire «perdre les pédales». Il s’agit alors de prendre quelques grandes respirations et de fixer son attention sur un mantra comme «AUM». Le mantra agit alors comme un ancrage pour nous ramener à l’état de paix intérieure associé à notre pratique de méditation. Après quelques secondes, on peut habituellement revenir à nos activités et composer plus calmement avec les défis du quotidien.

  • Quelques conseils supplémentaires

N’oubliez pas que:

  • Méditer régulièrement vous aidera à profiter pleinement des bienfaits de cette pratique et à atteindre progressivement des états méditatifs de plus en plus profonds.
  • Lors de vos méditations, vous aurez de bons et de mauvais jours, accepter cela fait partie du chemin de la méditation.
  • N'attendez pas de résultats immédiats. Atteindre vos objectifs de méditation peut demander beaucoup de pratique sur une durée longue.
  • Selon Gyatrul Rinpotché, une personne qui se laisse aller au vagabondage mental pendant qu’elle effectue la récitation d’un mantra n’obtiendra jamais de résultat, même en le récitant une multitude de fois.
  • Selon les enseignants hindous, il est recommandé de rester concentré sur un mantra pendant une période de quarante jours, période pendant laquelle vous pourrez répéter le mantra le plus souvent possible. Pendant ces quarante jours, il vous faudra également prévoir deux moments dans la journée pour une pratique de méditation plus formelle.

Utiliser un mala

Méditer avec un mantra s’accompagne parfois du geste de faire passer un à un entre ses doigts les 108 grains d’un mala (l’équivalent hindou de nos chapelets) afin de faciliter le comptage du mantra récité. Le mala est aussi appelé rosaire bouddhique et signifie «guirlande» (de perles).

Source: Pillow Book Design

Le nombre de perles qui composent un mala peut varier. Classiquement, il est de 108, mais il est également possible de trouver un mala composé de 54, 27 ou 18 perles. Il peut être aussi parcouru de perles plus grosses ou de pendentifs symboliques, tels que la cloche et la foudre, qui servent alors de repères pour les méditants égarés dans le comptage.

Le mala est un symbole de chance et de bonheur pour celui qui le porte. Il peut être composé de plusieurs types de matériaux en passant des graines de lotus aux ossements humains… Voici quelques conseils pour bien choisir votre mala: le principal piège à éviter est celui de ne pas acheter un mala composé de simples perles. La raison est simple, les perles ne résistent pas à un usage régulier et votre mala va très vite s’abîmer. Il est important de ne pas oublier qu’un type de mala sera plus ou moins adapté à certains usages. Voici un bref aperçu:

  • Le mala universel

Si vous cherchez un mala «universel», vous pouvez opter pour un mala en graines de Bodhi, en bois de santal rouge ou en graines de lotus.

  • Le mala pour un usage spécifique

Un mantra peut être récité pour quatre objectifs différents:

  • Apaiser, supprimer les obstacles ou la maladie, purifier: perles en cristal, nacre ou de couleur claire;
  • Augmenter l’espérance de vie, la connaissance, la richesse, le mérite: graines en or, argent, cuivre ou graines de lotus;
  • Dominer ses peurs: perles en bois de santal, safran, épices ou corail;
  • Apprivoiser des forces adverses: graines de raksha, acacia ou fer.

Comment utiliser concrètement un mala pour la récitation d’un mantra? Saisissez-le de la main gauche avant de commencer la récitation de votre mantra. En exerçant une pression avec votre pouce, votre index va glisser de perle en perle. Chaque perle est ramenée vers vous en symbole de la libération des êtres.

Traditionnellement, c’est le pouce gauche qui est utilisé pour compter les malas, mais tout dépend du type d’usage qui en est fait. Utilisez le majeur dans les mantras d’expansion, l’annulaire et votre pouce avec les mantras de puissance, le petit doigt pour les mantras courroucés. Utilisez seulement votre main gauche pour compter les mantras (la main droite est rarement utilisée).

Source : La méditation.fr

Le mala peut être porté comme un collier ou enroulé autour du poignet gauche comme bracelet lorsqu'il n'est pas utilisé, comme support tactile pour réciter ou égrainer des mantras.

Bonne pratique!

Séverine Radoux

Bibliographie:

Bélisle Pierre, «Méditation et mantras» [en ligne]

http://www.diva-yoga.com/article-mantra-om-aum.html

(consulté le 26/04/2017)

Bilodeau Martin, «Méditer avec un mantra en 6 étapes faciles» [en ligne]

http://martinbilodeau.com/evenements/mediter-avec-un-mantra-en-6-etapes-faciles/

(consulté le 26/04/2017)

Gyatrul Rinpotché, «L’art de réciter les Mantras» [en ligne]

http://www.buddhaline.net/L-art-de-reciter-les-Mantras

(consulté le 26/04/2017)

La méditation.fr, «Tout savoir sur les mantras» [en ligne]

http://www.lameditation.fr/mantra/

(consulté le 26/04/2017)

Moutassem, «Les mantras, bonne idée?» [en ligne]

http://pratiquer-la-meditation.com/les-mantras/#.WPzSDhtjPIU

(consulté le 26/04/2017)

Toit du monde, «Bois de santal mala» [en ligne]

http://www.toit-du-monde.com/collier-tibetain/952-mala-bois-de-santal-tibet-inde.html#.WQCaaBtjPIV

(consulté le 26/04/2017)

WikiHow, «Comment pratiquer la méditation par mantra» [en ligne]

http://fr.wikihow.com/pratiquer-la-m%C3%A9ditation-par-mantra

(consulté le 26/04/2017)

Pas de commentaire.

Laissez un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.