FAQ

Questions relatives au yoga

 

  • Faut-il être souple pour faire du yoga ?

  • C’est une question très fréquente, à l’origine d’un gros malentendu vis-à-vis du yoga. Non, il ne faut pas être souple ou avoir un quelconque prérequis pour pratiquer du yoga. La plupart des pratiquants se tournent vers lui, justement à cause de problèmes de raideurs musculaires, pour y apporter un peu de souplesse et supprimer des douleurs chroniques. Certains sont parfois raides comme des piquets au début et acquièrent une très belle souplesse avec la pratique. Ils bénéficient aussi d’une meilleure santé et d’un mental plus apaisé et solide.

 

  • Le yoga est-il destiné aux gens zen ?

  • Non, il est justement destiné aux personnes stressées, anxieuses (entre autres), qui ont besoin d’être zen, pour leur apprendre à le devenir.

 

  • Le yoga est-il accessible à tout le monde et à tous les âges ?

  • Oui, le yoga est accessible à tous : les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées. Il est toutefois préférable d’orienter les enfants et les personnes très âgées vers de cours adaptés à leurs particularités physiques et mentales. Un cours pour enfants sera en effet très dynamique et ludique, contrairement à un cours pour personnes âgées qui proposera une pratique très douce, favorisant la détente et l’introspection.

 

  • Peut-on pratiquer du yoga en étant enceinte ?

  • Oui, on peut pratiquer du yoga en étant enceinte, mais la pratique doit être adaptée aux différents stades de la grossesse. Lors du premier trimestre, il vaut mieux pratiquer du yoga uniquement si on a déjà une pratique régulière. Lors du deuxième trimestre, on favorisera des postures pour soulager le dos et on proscrira les postures d’inversion et de compression abdominale, tout comme dans le deuxième trimestre, où l’on va favoriser des postures d’ouverture du bassin.

 

  • Peut-on pratiquer du yoga tout de suite après l’accouchement ?

  • Il vaut mieux avoir suivi au préalable la rééducation post-natale afin de ne pas fragiliser davantage les muscles des abdominaux et du périnée. Cependant, s’il n’y a pas de fuite urinaire et si le yoga est pratiqué tout en douceur, dans le respect de l’état de fatigue et des limites physiques, cela ne posera normalement pas de problème de le pratiquer.

 

 

  • Le yoga n’est-il pas trop lent ou trop doux si on aime être dans l’action ?

  • Le yoga est effectivement une discipline qui apprend à ralentir les mouvements et à les effectuer en pleine conscience avec une respiration appropriée. Il convient bien aux personnes actives, voire très actives, car il leur permet justement de se reconnecter à leur ressenti corporel, ce que l’on a tendance à oublier quand on est tout le temps dans l’action. Le yoga convient bien également aux personnes sportives afin de leur apporter la souplesse et la force musculaires nécessaires pour être encore plus performants.

 

  • Le yoga peut-il aider durant de grosses périodes de stress ?

  • Oui, le yoga peut être un outil formidable pour apprendre à gérer des périodes de stress important, mais il est préférable de commencer à le pratiquer avant afin de pouvoir moduler la pratique en fonction des besoins du moment.

 

  • Peut-on pratiquer du yoga quand on a mal au dos ?

  • Oui, tant que la douleur n’est pas aigüe. De nombreux pratiquants découvrent le yoga à cause de problèmes de dos, généralement dus au stress. S’ils sont à l’écoute de leur ressenti corporel et travaillent sous le seuil de la douleur en respectant leurs limites, le yoga pourra leur faire beaucoup de bien et renforcer leur dos à long terme.

 

  • Peut-on pratiquer le yoga avec de l’arthrose ?

  • Oui, en cas d’arthrose, on conseille généralement une mobilisation douce et ajustée des articulations concernées. Cela permet de maintenir une certaine mobilité des membres, de diminuer les douleurs et de retarder l’aggravation de l’arthrose.

 

  • Le yoga peut-il rendre une certaine souplesse à une personne qui a été blessée ou qui est âgée ? Si oui, après combien de temps ?

  • Très certainement. En commençant par une pratique douce et ajustée, une personne âgée ou ayant subi une longue convalescence peut retrouver une belle mobilité des membres, pour autant qu’elle ne force pas les limites de son corps et fasse preuve de patience. C’est le corps qui décide quand il est prêt à passer au niveau supérieur, pas le mental qui veut tout contrôler. Donc, il est difficile d’évaluer le temps que cela prendra pour retrouver une belle souplesse musculaire. Chaque être humain est unique, avec ses propres ressources, son propre rythme de guérison.

 

  • Y a-t-il des contre-indications pour pratiquer du yoga ?

  • En cas de pathologie lourde ou rare, il est conseillé de demander préalablement l’avis de son médecin et d’avertir le professeur de yoga afin que celui-ci puisse proposer des adaptations pour certaines postures.

 

  • Le yoga peut-il faire maigrir ?

  • Le yoga ne fait pas vraiment maigrir, mais une pratique régulière peut affiner la silhouette grâce au renforcement musculaire.

 

  • À partir de quel âge un jeune peut-il aller dans un cours de yoga pour adultes ?

  • Un adolescent à partir de 12 ans peut suivre un cours de yoga sans problème, pour autant qu’il ne soit pas obligé par un adulte d’y aller. Il doit avoir envie de pratiquer la discipline et avoir besoin de se relaxer. Il est conseillé aux enfants de participer à des cours adaptés à leur tranche d’âge car ils risqueraient de s’ennuyer dans un cours pour adultes : ils ont parfois des difficultés pour conscientiser leur respiration et le rythme proposé lors d’un cours pour adultes sera probablement trop lent pour eux.

 

  • Combien faut-il pratiquer de séances par semaine ?

  • Une fois est un bon début. Une pratique moins fréquente est moins intéressante car les effets seront plus superficiels et décousus. Si vous êtes motivés, vous pouvez pratiquer du yoga plus souvent. Les bienfaits seront alors plus importants.

 

  • Quand doit-on inspirer et expirer lorsqu’on pratique du yoga ?

  • Dans les cas les plus classiques, on inspire lorsqu’il y a une ouverture thoracique (dans les postures d’extension du dos vers l’arrière) et on expire lorsqu’il y a une compression thoracique (dans les postures de flexion du tronc vers l’avant, de torsion vertébrale). En début de pratique, si vous n’arrivez pas à effectuer des inspirations et expirations aussi longues que celles du professeur, ne vous faites pas souffrir, respectez votre rythme respiratoire en respirant calmement dans les postures jusqu’à ce que votre respiration s’allonge (cela viendra avec une pratique régulière).

 

  • Quelles sont les compétences nécessaires pour un professeur de yoga ?

  • Malheureusement, la profession n’est pas protégée. Tout personne désireuse de donner des cours sans aucune expérience ou compétence peut le faire en toute impunité. Un professeur sérieux aura suivi un cursus de formation de 4 ans au moins auprès d’un organisme reconnu par l’ADEPS. Par ailleurs, il aura des compétences relationnelles, telles qu’une capacité d’écoute, une ouverture à l’individualité des pratiquants, une grande bienveillance couplée à une capacité de non jugement, il sera plutôt un conseiller modeste qu’un donneur d’ordre omniscient.

 

Questions relatives à la réflexologie plantaire

 

  • Je suis chatouilleux des pieds. Est-ce un problème ?

  • Non, lors d’une réflexologie plantaire, le contact avec les pieds est plein et profond. Donc, même les personnes chatouilleuses peuvent recevoir une séance de réflexologie plantaire sans être incommodées.

 

  • Pourquoi choisir la réflexologie plantaire plutôt qu’un massage des pieds ?

  • Ce sont deux choses différentes. Le massage des pieds sert simplement à apporter un peu de détente dans cette zone du corps riche en terminaisons nerveuses. La réflexologie plantaire est plus puissante car après le massage détente des pieds, elle consiste à masser les zones réflexes correspondant aux différents organes du corps. Elle permet de soulager les petits maux du quotidien (problèmes de transit, de circulation, de nervosité, de sommeil, de douleurs chroniques,…), ce qu’un massage relaxant ne peut pas faire.

 

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me les faire parvenir via le formulaire de contact, je me ferai un plaisir d'y répondre dans cette rubrique. À bientôt!

Il ya eu une erreur.

Nous nous excusons pour tout inconvénient, s'il vous plaît revenir à la page d'accueil ou utilisez le formulaire de recherche ci-dessous.